A l’ombre des flocons

Bonjour,

Avec tous qu’il est annoncé comme pluie cette semaine, je pense que c’est cuit pour un bon moment avant de retremper les wadders. Les ombres vont continuer à se nourrir mais sous l’eau pour se gaver d’énergie en vu de la formation des gonades. Il fallait donc profiter de ces derniers gobages:

Au fait, pour ceux qui n’aurait pas vu, vous pouvez de nouveau commander mon livre sur la pêche en nymphe au fil:

https://www.gobages.com/info-peche/reedition-livre-peche-nymphe-a-francaise-132817.html

Une bonne idée de cadeau pour noël 😉

A bientôt.

Yannick

www.domainedumoulinneuf.com

PS: pas de glace sur le réservoir, la pêche est toujours ouverte!

 

La reine des neiges

Bonjour,

Les premiers flocon sont arrivés, c’est toujours un événement même pour les plus grands. Cela nous touche dans un coin reculé de notre être qui remonte à l’enfance, la première fois on l’on a vu la neige tombée.Ce moment, pour nous les grands  est souvent signe de désagrément surtout routier, il fait froid, cela glisse, la voiture démarre pas et quand elle démarre elle a une fâcheuse tendance à vouloir rencontrer celle de devant ou aller se reposer dans le fossé.  Il reste quand-même l’envie de fouler ce manteau blanc. C’est même l’instant propice pour sortir la canne car contrairement à ce que l’on peut croire les éclosions continuent et fond monter les poissons en surface. En réservoir ce sont les chironomes qui sont généralement à la fête pour le plus grand plaisir des truites:

La pêche à la mouche au Domaine du moulin neuf (54) reste ouverte jusqu’au 2 mars, il y aura d’autres retombées floconneuses pour en profiter d’ici là!

A bientôt.

Yannick

www.domainedumoulinneuf.com

Pêches d’Automne

Bonjour,

Avec printemps, l’automne est l’une des meilleurs saisons pour la pêche: il y a la fermeture de la truite en première catégorie avec un petit regain d’activité, la pêche de l’ombre et des carnassiers en seconde catégorie. A part les moments de grand vent où c’est très pénible de pêcher avec toutes ces feuilles dans l’eau, les journées de pêche sont plutôt agréables et l’on peut varier les plaisirs et les poissons. Aller, il reste un petit mois avant le début de l’hiver, alors profitez en: allez à la pêche, en rivière, en réservoir, en étang, qu’importe car quand il fera -10°C, vous regretterez de ne pas avoir profitez de ces dernières belles journées….avec David et Patrick en Guess Star!

A bientôt.

Yannick

www.domainedumoulinneuf.com

 

Trophée Henry Ilien 2017

Bonjour,

Hier au Domaine du  Moulin Neuf, c’était le trophée Henry ILIEN , fondateur du club malheureusement décédé l’année dernière. Comme Gilbert a fait un super compte rendu je lui laisse la plume:

« Tout le monde était à l’heure ce samedi matin. La pluie était même en avance, la tradition semblait respectée. Le café-croissant fut avalé en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, tout allait bien, tout ce beau monde était encore à l’abri.

 

9 heures, début des hostilités.

Ça démarre bien, 54 poissons seront pris lors de la 1ère manche, 48 lors de la seconde.

Pendant ce temps ….. la pluie redoublait

10h30, c’est la pause, enfin …

Par l’odeur de cannelle alléché, tout le monde se rendit à l’abri, le vin chaud était servi. Le sujet de discussion principal n’était pas la pêche comme on était en droit de s’y attendre mais la météo, la composition du vin chaud aussi. Et la pluie continuait de plus belle.

Au bout d’un moment il a fallu rappeler à tout ce monde qu’on était là pour pêcher et non pour discuter. La 3ème manche débuta avec 10 minutes de retard.

Midi, l’heure de la choucroute

Un nouveau record venait d’être établi, nous étions 30 chez « Zaza ». Tout le monde finit par trouver une petite place.

Bien au chaud, devant une bonne assiette, le moral s’améliorait. Pendant ce temps…… la pluie se calmait un peu, ça arrive parfois.

Les résultats de la matinée étaient plus que corrects, 133 poissons figuraient déjà au tableau. L’équipe Jeannot-Benjamin menait la danse avec 8 points d’avance sur l’équipe Thomas-Aloys. Une meute d’équipes suivait à 1 ou 2 points (Louis-Patrick G, Patrick B-Christian, Didier-Baptiste et le team Dom&Dom (Nos 2 Dominique étaient alliés). Si la 1ère place semblait acquise à Jeannot et Benjamin, il était impossible de faire un pronostic sur le podium final.


14h10, la 4ème manche débute avec 10 mn de retard

Le tandem Jeannot-Benjamin, si régulier jusque là ne termine qu’à la 8ème place.

Pendant ce temps, si la pluie s’était calmée, ce n’était pas le cas de l’équipe Louis-Patrick G, 15 poissons au bout de 30 minutes (1 poisson toutes les 2 minutes !!!) et 17 poissons à la fin de manche. Les truites n’avaient rien compris, elles étaient tranquilles pendant plus de 2 heures, personne ne leur avait dit qu’ils allaient revenir, ce fut un choc pour elles. Jeannot et Benjamin n’avaient plus que 2 points d’avance, tout restait envisageable.

5ème manche

Le team Dom&Dom se retrouve sur un poste très moyen qui n’avait enregistré que 6 prises jusqu’alors. Ils ont sorti un truc dont ils sont les seuls à avoir le secret. L’equipe prend 7 poissons et remporte la manche. Ces deux là ne sont plus qu’à 1 point de Jeannot et Benjamin. Tout est relancé. Fallait pas dormir Jeannot et Benjamin !!!.

 

6ème et dernière manche

Le suspens est à son comble, tout va se jouer maintenant.

L’équipe Jeannot-Benjamin a reprit du poil de la bête, elle termine 2ème de la manche avec 4 poissons.

Et nos deux Dominique qui n’étaient qu’à 1 seul petit point? Ils avaient hérité du fameux poste 10, celui où Louis et Patrick G avaient enregistré 17 prises. Les poissons ne savaient toujours pas que ce n’était pas fini. La dream-team Dom&Dom a remporté cette manche « fingers in the noise ». Il y avait donc égalité parfaite quant au nombre de points/place.

 

Les résultats

Il fallait donc avoir recours à la photo-finish, c’était le nombre de points-poissons. Le team Dom&Dom devance l’équipe Jeannot-Benjamin. Louis et Patrick G complètent le podium.

Et le plus gros poisson ? Encore les Dom&Dom avec une prise de 59 cm. Tout pour eux, rien pour les autres.

Le meilleur poste? Le 10 évidemment avec 59 prises.

 

Les participants

Ils étaient 28 dont 21 du GPS Moselle et 7 extérieurs (dont 6 de Metz). Tout ce monde a affronté 8 heures durant une météo peu clémente. Tout le monde a pris du poisson, les « aguerris » bien sùr mais aussi les « débutants », certains très jeune pour qui ce genre de manifestation était un baptême du feu.

Il y avait aussi Maxence. On lui a tout d’abord rappelé qu’il n’était pas chargé de la décoration des arbres alentour mais qu’il était là pour attraper des truites. Peu à peu, il s’est pris au jeu, a appris de ses erreurs, la magie a joué, il a pris ses premiers poissons. Lors de la dernière manche Maxence a pris son poisson, ce qui ne fut pas le cas de tout le monde.

Encore un grand bravo à tous ces jeunes, moins jeunes, beaucoup moins jeunes, aux « bons », « très bons », aux futurs bons. Merci à tous.

Pour la petite histoire, 224 poissons ont été pris, c’est le nouveau record à battre. »

La photo du podium :

à bientôt.

Yannick

www.domainedumoulinneuf.com

Brochets brillants

Bonjour,

Le début de ce mois de septembre a été exceptionnellement frais et les pluies ont permis de redonner un peu d’activité notamment chez les poissons blancs. La fraye a été exceptionnelle et les carnassiers en ont profité quand les premiers bancs de poisson fourrage se sont rassemblés. Énormément de touches pour peu de poisson sorti, la défense nerveuse des poissons associée aux hameçons sans ardillons n’étant pas favorables à assurer les prises. Les hameçons un peu trop fort de fer avaient du mal aussi à rentrer dans la gueule pavée de dents des grands gosiers. Ce n’est pas grave, l’adrénaline des attaques souvent multiples suffisaient à notre bonheur. Une constante: plus le streamer était gros et plus il intéressait les beaux brochets mêmes si cela n’empêchait pas les petits de les attaquer. Ces gros plumeaux n’étaient pas de tout repos à lancer et j’en ai explosé la poignée en liège de ma Loomis Megataper #10/11. On a souvent pêché avec un copain qui pratiquait aux leurres, il avait à peu près le même nombre d’attaque et de louper que nous (ce qui nous a réconforté ;-)). Même si la pêche à la mouche est plus fatigante, le faite de voir souvent les attaques qui se produisent proche de la surface offre un spectacle de premier ordre. Par contre les essais au popper ont été infructueux. Plus il va faire froid et moins on devrait avoir de touche mais peut-être des becs encore plus gros avec l’espoir d’entrevoir un jour le Graal  du pêcheur de brochet à la mouche (1 métré!)…

L’étang est à 1/2 heure du gîte, des places sont disponibles à partir de mi-Novembre. Il est aussi possible de concilier avec la pêche en réservoir ouverte à partir du 1er novembre et/ou la pêche de l’ombre en seconde catégorie.

à bientôt.

 

Yannick

www.domainedumoulinneuf.com

Pêches d’été

Bonjour,

L’année est particulièrement sèche, heureusement quelques orages ont limité la baisse du niveau qui était déjà très bas au début de l’été. Les poissons ne se nourrissent que part intermittence et il faut varier les espèces pour espérer avoir un peu d’action. Dans ces conditions, difficile de mettre un pieds dans l’eau sans faire fuir toute la faune aquatique. A chaque poisson repérer il faut adapter une tactique pour réussir à l’approcher et on ne gagne pas à tous les coups. Ce graphique est assez marquant sur la situation de cette année 2017 en comparaison à 2016:

Des niveaux qui se sont mis à baisser dès avril avec un niveau très bas depuis fin mai toujours en dessous de 2016. L’amont de la rivière était déjà à sec fin avril sur 3,7 kms (photo prise le 28 avril) alors que d’habitude cela n’arrive pas avant juillet:

Cela pourrait faire de très belles frayères si l’eau revient avant Novembre mais j’ai du mal à y croire.

A priori les poissons plus en aval n’ont pas trop souffert si ce n’est de la pression de pêche. La remise à l’eau est d’autant justifier dans de telles conditions quelque soit les espèces:

En espérant un peu de pluie pour septembre pour faire une belle arrière saison sur les ombres…

à bientôt.

Yannick

www.domainedumoulinneuf.com

Commentaires fermés sur Pêches d’été

Slovénie: un escalier vers le paradis de la pêche à la mouche

Bonjour,

C’est la troisième fois que je traîne mes guêtres en Slovénie mais là le voyage avait une saveur particulière car j’y amenais mon fils et mon pote JP pour qui c’était une première. Du haut de ses 13 ans le loulou avait maintenant un bagage technique suffisant pour s’attaquer aux gros poissons que l’on trouve dans les rivières Slovènes. Vous savez ces grosses truites bassinés qui se jettent sur la première mouche venue! Celui qui a cela en tête, peut rester à la maison, il suffit de quelles centaines de mètres pour trouver des poissons sauvages, farouches qui sont loin d’être faciles à prendre. Même les arcs sont parfois très retordes surtout les grosses qui ont vu passer pas mal  de mouches. La période choisie, dernière semaine de juillet, n’était pas la plus favorable à la pêche à la mouche et la fréquentation par les touristes de certaines rivières comme la Soca  n’était pas enclin à la quiétude que peut rechercher un pêcheur à la mouche. Avec les informations précieuses des riverexperts (http://riversexperts.gobages.net/) et de Jean-Yves (https://www.gobages.com/voyages/hebergement-peche-slovenie-131786.html) qui y étaient allés respectivement en mai et juin, et de Dideus, j’ai élaboré un petit planning adaptable en fonction des conditions. Un petit tour chez Brancko Gasperin pour prendre les clefs du gîte et les cartes de pêche (de 45 à 90 € suivant les parcours, ce qui n’est pas donné) nous confirme que la pêche est difficile avec des eaux basses et peu d’activité au niveau insecte. La première journée de mise en jambe sera bien à cette image, les marmos étaient toutes rentrées dans leur caches dès 8 heures du matin et les parcours situés sur la Soca blindés de canoés, baigneurs et promeneurs. Le deuxième jours nous avons eu la chance de tomber sur une journée pluvieuse et les hostilités purent commencées. On a pris une douzaine de marmo et hybrides à trois dont certaines en sèche mais rien au dessus de 50, les conditions étaient bonnes avec la pluie et une petite montée d’eau. Après cela a été plus dur mais le parcours trophée de l’Idrijka est exceptionnel. Nous y faisons les plus grosses marmos, une de 75 pour moi au streamer dans la dernière demi-heure du coup du soir et une 72 pour JP en nymphe à vu en 12% dans un courant après avoir repéré un ombre, il s’est aperçu que le morceau de bois qu’il voyait avait une queue! Il y a de très beaux ombres (certains on atteint et dépassé la bar mythique des 50) et on ne comptait pas les arcs et les farios, ces dernières sont 100% sauvages mais non autochtones et elles sont éliminées par les Slovènes pour limiter l’hybridation avec les marmoratas. Le streamer était très productif pour éviter les arcs qui bizarrement les dédaignaient sinon la NAV permettaient aussi de sélectionner les poissons. Petite pheasant tail en H20 et streamer noirs, olives et blancs ont séduit les truites.
On a pêché aussi la Moninska, petite rivière qui se jette en aval du lac de Bled dans la Sava. Beaucoup de petits poissons très jolis (ombre, arcs et farios) et quelques beaux ombres de 35-40 cm qui montaient bien sur les sèches. Rivière très sympa mais courte (2 Kms de parcours). On a fini le coup du soir sur les chevesnes très difficiles en bas du lac.
Bref, malgré la saison tardive, un superbe séjour. Quand on a des infos sur les bons coins cela aide, merci encore à ceux qui nous les ont données! Le domaine de pêche est énorme et donne envi de revenir, si je suis le rythme cela sera dans 5 ans lol!

Voici quelques clichés (merci JP pour les photos):

Passage par l’Autriche avec un menu dietétique…

Le lac de Bled

Ombre de la Moninska

Un autre

La sortie du lac de Bled avec ses chevesnes retords (sur les autres rivières, ils sont également difficiles à leurrer)

Fario prise au streamer

Une deuxième

Ombre record

Fario prise en NAV

Regardez la longueur de ces pectorales!

Autre joli ombre en NAV

L’ombre record de JP

Une marmorata dans toute sa beautée

Le plus gros papillon d’Europe, le grand paon de nuit, sauvé des eaux par JP (on n’avait pas d’imitation ;-))

Arc du soleil

Arc de l’ombre

Fait pas bon être un petit poisson en Slovénie

Couleurs d’ombre

Le rose leur va si bien

Truitelle de Moninska

une autre un peu plus grosse

Encore un gros pépère

Arc de la Moninska, elles semblent s’y reproduire car on en a prises de toutes tailles.

La grosse marmo de JP

La même sous l’eau

Encore sous l’eau

Une des marmos de loulou, un soir il a eu pas moins de 20 attaques!

A chacun sa taille d’épuisette (pas du tout proportionnées à la taille des pêcheurs!)

La fameuse Branko Killer (j’ai testé le dubbing, bien insubmersible!)

La première marmo du séjour, planquée sous son rocher elle a surgit comme une furie cueillir le streamer qui passait à proximité (cardiaque s’abstenir!)

Fario prise en sèche

La grosse fario de loulou

Four près à engloutir

Très grosse arc pris en sèche en 12% par loulou

Toujours un pépère

Arc en NAV

Le bonheur à ses genoux

La tête du gars heureux!

Mince c’est lourd!

Remise à l’eau, il y a quelque chose des préhistorique chez ces grosses marmos…

Dernier cliché sur ces paysages à couper le souffle!

Et en bonus, le film:

Merci de m’avoir lu, à bientôt.

Yannick

www.domainedumoulinneuf.com

Jean-Mi

Bonjour,

C’est les vacances, il fait chaud, il manque d’eau…pas beaucoup de pêcheurs sur les rivières, il faut pêcher tard pour remettre un beau poisson à l’eau. Petite dédicace à Jean-Mi:

https://vimeo.com/user5634374/videos

à bientôt.

Yannick

www.domainedumoulinneuf.com

Commentaires fermés sur Jean-Mi

Coulisses

Bonjour,

Par l’entremise de David, j’ai eu le plaisir de rencontrer Yannick Rivière, guide de pêche dans l’Aude. Il remontait du Massif Central avec un caméraman de Season pour immortaliser ses arrêts halieutiques depuis le Sud vers la Belgique. La partie de pêche ne fût pas de tout repos, un furieux orage ayant éclaté en plein milieu de l’après-midi. Heureusement seule la Crusnes s’est troublée rendant impêchable l’aval de la confluence, il a fallu se rabattre sur la Chiers en amont. Le petit rafraichissement a fait monté les ombres et truites en surface, d’abord sur quelques fourmis puis sur de petites éphémères. Finalement après un gros coup de désespoir du aux trombes d’eau quelques images ont  été mises dans la boite: pas de gros poissons mais de magnifiques posées de Yannick et des explications sur les subtilités du lancer.  Le cadre urbain n’était pas top pour les images mais montre bien la réalité du peuplement piscicole qui à cause des cormorans est plus nombreux en ville qu’à la campagne! Dommage on n’a pas pu pousser un peu plus loin sur les secteurs plus profonds où se trouvent les beaux poissons.  Il fallait que l’équipe reparte vers le Luxembourg. Ce voyage itinérant de Yannick sera diffusé sur Season prochainement, je vous tiendrai au courant. En attendant voici le film de cette partie du film et un peu plus:

Merci à David, Yannick et au caméraman!

à bientôt.

Yannick

www.domainedumoulinneuf.com

 

MDM

Bonjour,

MDM comme mois de mai ou mouche de mai, l’un ne va pas sans l’autre. Surement l’un des meilleurs mois pour la pêche à la mouche. La profusion des mouches ne rend pas forcément les choses faciles et c’est surtout en début d’éclosion ou l’après-midi quand les mouches sont clairsemées que les chances de faire un beau poisson sont finalement les plus évidentes car après il faut qu’il choisisse l’imitation parmi des centaines de vraies. C’est d’abord les petites truites qui sortent puis les poissons correctes et enfin les monstres…qui sont aussi là pour manger celles qui mangent les mouches de mai!

 

La lumière est superbe à cette époque et les coups du soir enflamment la rivière:

En bonus, cette autre truite mais prise au leurre à 10 minute du gîte par mon pote Nico:

Voilà le mois de mai se fini, quel dommage, mais juin peut-être pas mal non plus, surtout s’il pleut car il manque cruellement d’eau.

à bientôt.

Yannick

www.domainedumoulinneuf.com