Émergente de début de saison

Bonjour,

C’est le moment de faire le point sur ses boites à mouches et de prévoir une petite cure de rajeunissement. Depuis que j’utilise des boites étanches (ou presque), cela évite le tri des hameçons rouillés, il faut juste remplir les encoches vides des mouches qui ont disparu corps et âmes. J’essaye peu de nouveauté et m’en tiens aux valeurs sûr. Quand un modèle testé pendant la saison a tenu ses promesses c’est souvent qu’il manque au bataillon et qu’il faut en refaire quelques exemplaires. C’est le cas de cette mouche qui a très bien fonctionné sur les lisses en début de saison vers le moi d’avril. Le principe est de faire un abdomen qui prend l’eau avec un matériel hydrophile, les herls de queue de faisan, et un thorax  flottant avec du dubbing de lièvre et du poil de chevreuil. Le résultat est une mouche qui se pose en oblique sur l’eau pour imiter l’éphémère lors de sa mue d’émergence. Il n’y a que des matériaux naturels pour la réaliser. Les hameçons sont assez  forts de fer avec un piquant efficace pour lutter avec les belles du début du printemps.

DSC02720

à vos étaux:

[vimeo width=”600″ height=”400″]https://vimeo.com/114910832[/vimeo]

En bonus une vidéo tournée par mon pote Nico lors d’une journée sur la Vesdre en Belgique sur un parcours No-Kill avec Stan. Pas moins de 49 farios, un ombre et  un chevesne en une journée pour lui et pas que des poissons énormes pour tordre le coup à l’idée que certains se font comme quoi  “il n’y a plus que des gros et vieux poissons sur ce type de parcours”. En nymphe ou en sèche, réalisé sans trucage!

à bientôt et joyeuses fêtes.

www.domainedumoulinneuf.com