Materiel Mouche

Retour sur Rio Outbond Short

Bonjour,

Cela fait un an que je pêche le brochet avec une soie RIO OutBound Short cold watter series n°10F/I. Je cherchais une soie pour remplacer ma Lee Wulf Bermude qui était aussi en pointe intermédiaire. C’était pour équiper une GLX megataper 8’6 # 10/11. Je l’ai pris en 10. Le lendemain de la commande j’ai eu un doute et j’ai téléphoné au vendeur car je pensais que vu la puissance de la canne, elle allait la sous-chargée. Il m’a rassuré en me disant que c’étaient des soies qui chargeaient rapidement les cannes du fait du fuseau ramassé. Effectivement, il avait raison. C’est une soie formidable pour envoyer de gros steack rapidement à courte et moyenne distance. A longue distance,  le running line fout un peu le bordel, trop fin il a tendance à s’emmêler très facilement d’autant qu’il est très souple. Donc cela serait la soie idéale pour la pêche au brochet si n’y avait pas un mais. En effet le gros défaut de cette soie c’est son élasticité. Du coup on sent peu les touches à grande distance et on arrive encore moins à faire des ferrages efficaces. Une fois j’ai loupé un brochet 3 fois avant de pouvoir l’accrocher à l’hameçon. Je vais la garder quand-même encore cette saison mais j’ai pris une airflo tarpon n°11 en flottante pour les pêches de surface. C’est beaucoup moins élastique et plus raide (un peu comme la Lee Wulf dont j’étais très content, mais hors de prix maintenant) mais aussi le running line est très épais, à voir…

IMG_1861

Donc si vous souhaitez une soie brochet pour les pêches à courtes et moyenne distance pas de soucis, la Rio c’est de la bombe, mais à longue distance faudra trouver quelque chose de moins élastique et plus rigide.

A bientôt.

Yannick

www.domainedumoulinneuf.com

Winston

Bonjour,

Dans les nouilles « Al dente » ma préférée est la Winston BIIX 9’#4. Tout ce qu’il faut de souplesse et de moelleux tout en générant une grande vitesse de la soie. Elle permet de pêcher très fin même s’il faut aussi que le poignet suive, ce n’est pas ce gros ombre sur lequel j’ai cassé trois fois cette année qui va me contredire…maintenant il ouvre la bouche et secoue la gueule sans avaler la nymphe! Elle a même réussi à contenir le rush de grosses truites cette année, faut juste ne pas avoir peur de la casser en voyant sa courbe prononcée…Pour la nymphe sous la canne ou à faible distance, la sensibilité du scion fait des merveilles, vraiment un bel outil pour traquer l’ombre sous le cagnard ou faire un coup du soir avec de petites sèches, çà tombe bien car je n’ai toujours pas récupérer le porte scion de ma Zénith :-(:

[vimeo width= »600″ height= »400″]https://vimeo.com/133360449[/vimeo]

à bientôt.

Yannick

www.domainedumoulinneuf.com

La Maison de la Mouche

Bonjour,

 

Les magasins de pêche spécialisés uniquement dans la pêche à la mouche sont suffisamment rares en France (et même en Europe) que passant pas très loin, je ne pouvais y manquer d’y faire un tour. La Maison de la Mouche de R.Dubos est vraiment une institution à Paris. Déjà son emplacement sur l’île Saint-Louis, on ne pouvait rêver mieux pour un magasin de pêche, ensuite sa devanture en bois qui n’a pas bougée depuis des décennies. C’est comme si je revenais plusieurs dizaines d’années en arrière à Vesoul devant le magasin du Sorcier: le même émerveillement.

IMG_1594

On y rentre avec le même sacrement que chez Farlows à Londre (voir: comme-un-plerinage).

Mais avant il faut scruter la vitrine déjà pleine de trésors, c’est bien réel ce n’est pas une vision:

IMG_1595

A l’intérieure ce n’est pas un ours mal léché qui vous accueil mais une charmante personne (chut…j’étais avec ma femme!)

Après il faut prendre son temps de profiter, des mouches d’abords, plus vraies que nature :

IMG_1596

Il y a un sacré choix pour ceux qui ne montent pas leurs mouches:

IMG_1597

Ensuite l’équipement et le matériel de montage:

IMG_1598

Je me suis même vu équipé de la tête au pieds:

IMG_1599

Et puis il y a les cannes, là pas de photos (imposible d’avoir une canne dans les mains et prendre une photo en même temps LoL).

Le problème c’est que je me suis retrouvé avec la nouvelle Scott Radian dans les mains, la 10 pieds soie de 4, je lui est même passé la soie dans les anneaux et là toutes mes certitudes sur ma prochaine canne se sont effondrées. Je ne sais plus à quel saint me vouer tellement cette canne m’a impressionnée par sont action qui allie à la fois la Scott touch sur les 3 premiers brins avec un scion fin comme du cristal…une action de pointe sur une action parabolique, jamais encore vue cela auparavant! Faut que je me renseigne si Scott ne vent pas ses blanks car je ne suis pas fan du style vintage ni de la poignée old school.

Si vous passez dans ce coin de Paris, surtout ne louper pas cette merveilleuse boutique, vous pourriez aussi tomber amoureux d’une canne!

A bientôt.

Yannick

www.domainedumoulinneuf.com

 

 

La pêche aux images

Bonjour,

Les boites à mouche commencent à se remplir. La neige a fondu dehors mais la pluie est encore bien froide et il faut faire attention au verglas le matin. En fonction des variations de température, les truites du réservoir vont de l’apathie à la frénésie. Certains soirs il y a même des gobages! Je profite donc de cette période creuse pour faire une revue de détail du matos. Cela faisait pas mal de temps que j’avais cette idée dans la tête: trouver un pied à planter dans l’argile des berges pour ma Gopro. Après avoir trouvé un monopod premier prix, découper un pied d’un ancien rod-pod de canne à carpe, voici le monopod-baton de wadding pour Gopro (qui est maintenant équipée d’un filtre polarisant)! Bon je n’ai pas réussi à rendre le piquet télescopique  (le reste l’est) mais l’encombrement reste raisonnable.

DSC02794

Je suis maintenant équipé pour la pêche aux images!

à bientôt.

www.domainedumoulinneuf.com

Bass II

Bass II

Bonjour,

Et non contrairement au titre pas de Black-Bass en vue mais une canne: la SAGE BASS II en 390 grains « Peacock ». Elle est donnée sur le catalogue d’ArdentPêche pour une soie 10/11 mais en fait 380 grains correspondent déjà à une soie de 12 dans les normes AFTMA. Du coup elle est vendue avec une soie spéciale Bass II taper au profil très particulier avec un fuseau très gros et très court sur l’avant. Construite pour la pêche en bateau et en floatub des gros blacks, brochets et peacockbass, elle ne fait que 7,11 pieds, donc autant dire que c’est vraiment une trique. On doit même pouvoir pêcher au mort manier avec 😀 . Du coup elle peut envoyer, non seulement à courte distance mais aussi à plus de 20 mètres avec une facilité déconcertante, un demi-poulet du genre de celui-ci:

IMG_1418

Où çà:

IMG_1414

Comme le bras de levier est court, la fatigue avec est réduite à condition de bien verrouiller le poignet sinon cela peut chauffer très vite.

Quelques photos de la bête, son côté jouet pour enfant avec sa poignée rouge à beaucoup plus à mon fils :

DCIM293GOPRO DCIM293GOPRO DCIM293GOPRO DCIM293GOPRO DCIM293GOPRO

Pas d’accroche mouche pour éviter que la soie ne se prenne dedans.

 

DCIM293GOPRO

Une action de pointe….

DCIM293GOPRO

Progressive!

Malheureusement c’était une souche sur cette dernière photo et on n’a pas vu l’ombre d’une queue de bec pendant l’essai.

Voici ce que cela peut donner au niveau lancer, cela prouve qu’il n’y pas que la taille qui compte et que même avec une petite on peut s’en sortir ;-):

[vimeo width= »800″ height= »600″]https://vimeo.com/113619797[/vimeo]

Lors de la précédente partie de pêche pour tester uniquement les mouches on avait eu un peu plus de chance:

[vimeo width= »800″ height= »600″]https://vimeo.com/112731455[/vimeo]

à bientôt.

www.domainedumoulinneuf.com

Commentaires fermés sur Bass II

Bas de ligne à Brochet

 

Bonjour,

C’est le moment de préparer le matériel pour la saison prochaine même si cet hiver exceptionnellement doux permet encore de prendre du poisson en réservoir y compris en sèche.

Dans cette petite vidéo, j’essaye d’expliquer comment je monte mes bas de ligne à brochet. On ne le voit pas trop mais j’ai scotcher un crochet au bout de la mèche de la perceuse pour fixer le fil. Ici j’ai utilisé du 27% fluorocarbone mais on peut mettre plus fin (20 ou 25%). Je ne suis pas un grand pêcheur de brochet, pour l’instant ce bas de ligne a toujours tenu ses promesses vis à vis des dents du requin d’eau douce mais j’attends le retour d’expérience des grands dingues de broc. L’avantage de ce bas de ligne c’est le bon compromis entre souplesse et raideur tout en étant  discret.

Bon visionnage (donc, désolé pour les donc ;-)):

[vimeo]https://vimeo.com/86040846[/vimeo]

A bientôt.

www.domainedumoulinneuf.com

 

Bas de ligne mouche

 

Bonjour,

Entre deux parties de pêche en réservoir, l’hiver c’est le moment de s’occuper du matériel, notamment de refaire ses bas de ligne. Je suis un partisan du bas de ligne à nœud car je peux construire ou déconstruire le bas de ligne à ma convenance. Un peu trop de vent de face et en deux coups de ciseaux il est toujours possible de le raccourcir quitte à le refaire plus long une fois la partie de pêche terminée. J’utilise en général du maxima pour le bas de ligne mais comme là j’avais à le faire sur ma nouvelle soie six senth de airflo, une soie sans aucune élasticité et à la double numérotation (ici un4/5), celui qui me la vendu m’a conseillé de mettre un bas de ligne assez élastique pour éviter les casses. J’ai donc utilisé du Kamoufil et pour la pêche en nymphe au fil j’ai intercalé mes bouts de fils fluo habituels (dont d’ailleurs du maxima rose). Un peu de colle cyano et de bons ciseaux et c’est parti:

De gauche à droite: du kamoufil 50%, du 40%, du fil vert fluo Berkley 33% (un reste de bobine pour la pêche à la carpe), du maxima rose 27%, du Colorline P&M 24% et enfin du Kamoufil 18%.

Pour le raccord du 50% sur la soie j’utilise le même nœud que pour les soies naturelles: un double nœud à aiguille

les excédents (soie et fil) sont coupés au ras et le nœud est consolidé à la colle.

En général je ne mesure pas les brins de fil qui constituent mon bas de ligne à moins de vouloir une taille totale bien précise.  J’ai coupé le 50% à environ 55 centimètres de la soie avant de fixer le 40% à l’aide d’un nœud baril. Habituellement, je fait  plus de tours avec le fil le plus fin pour équilibrer le nœud:

4 ou  5 pour le fil le plus fin et 3 ou 4 pour le plus gros.

Il faut surtout bien humecter les fils avant de serrer pour éviter qu’ils ne chauffent et tirebouchonnent.

Une fois le nœud serré les excédents viennent se positionner vraiment à angle droit du bas de ligne, cela facilite leur découpe au ras du nœud:

Si le nœud est bien fait pas besoin de colle, il  ne bougera pas sauf pour la pêche des poissons tropicaux car il peut alors frotter sur les coraux.

Pour la longueur du second brin j’ai pris la même que le premier sans prévoir de surplus pour le nœud, il sera donc un tout petit peu plus court que le précédent.

Ensuite j’ai procédé de la même façon pour tous les brins jusqu’au 18% qui est un peu plus long (env. 70 cm), cela permet d’amortir les posés.

Au bout du 18%, mon porte pointe, je réalise une micro-boucle (1 cm tout de même) classique à deux passages en m’aidant de la pointe des ciseaux afin d’ajuster sa longueur:

J’humecte et je la serre en utilisant toujours la pointe des ciseaux.

Une fois la boucle serrée, je coupe le morceau de fil excédentaire et consolide à la colle.

Je tend la boucle avec la pointe de ciseaux pendant le séchage de la colle pour l’aligner avec le nylon:

La colle lisse le nœud et aligne la boucle:

Le bas de ligne est prêt, pour fixer la pointe j’utiliserai un nœud Palomar.

Reste plus qu’à  tester l’ensemble….

à bientôt.

www.domainedumoulinneuf.com

 

 

 

Noeuds de Noël

 

Bonjour,

Ok ,d’habitude les nœuds c’est pour les cloches à Pâques, surtout que je n’ai utilisé que du scotch (ruban adhésif, je précise, on ne sait jamais ;-)) pour faire les paquets cadeaux. Mais une fois son paquet cadeau ouvert (j’en ai quand même eu deux en fait) il fallait que je passe par la case nœud pour le rendre fonctionnel. En effet, je n’ai pas eu la patience d’attendre (un vrai gamin comme d’hab!) pour fixer cette nouvelle soie naturelle sur mon Vivarelli et l’équiper d’un bas de ligne. Pour fixer le backing je le fais boucle dans boucle afin de pouvoir changer la soie sans le couper. J’ai donc fixé une grande boucle de nylon côté soie que j’ai attachée par ce nœud sur fond de papier cadeaux:

Je réalise un nœud de vache pour le nylon dans lequel je passe la soie, puis lui fait faire une demi clef avant de serrer le tout.

Une fois les excédants coupés le nœud est un peu renflé mais passe sans problème dans les anneaux, encore que côté backing c’est très très rare!

J’assure toujours mes nœuds de raccord avec une goutte de colle cyanoacrylate.

Cela permet également de lisser le nœud et facilite sa glisse.

Suffit d’attendre que cela sèche pour enrouler la soie sur le moulinet.

Pour raccorder le bas de ligne à l’autre bout de la soie, j’ai utilisé un simple noeud à aiguille à deux tours que je réalise sans aiguille.

J’enroule deux fois le nylon (ici du 40% Maxima) autour de la soie et je repasse le brin de nylon à l’intérieur des deux boucles.

Suffit alors de serrer le nœud en ajustant le bout de soie.

Avant de serrer fort, j’essaye d’aligner le brin de nylon avec la soie.

On coupe alors les excédants avant de mettre la goutte de colle.

Voilà le nœud de raccord bas de ligne et soie est fait, il est discret mais suffisamment solide pour une soie naturelle (ici une n°3).

Ne reste plus qu’à confectionner le bas de ligne.

Joyeux Noël.

www.domainedumoulinneuf.com

Plein soleil

Bonjour,

Cela fait maintenant quinze jours que je pêche avec l’HZS (Hardy Zenith Sintrix) en 9 pies soie de 4. Cette canne avait fait pas mal de bruit lors de sa sortie l’année dernière et j’avais succombé. Pour ceux qui serait en recherche d’une Excalibur, voici mes dernières impressions. L’essai à vide m’avait laissé une sensation de raideur que je n’avais pas retrouvée lors des lancés. Par contre à la première partie de pêche en rivière avec je me suis surpris à avoir mal au poignet, cela faisait longtemps qu’une canne à pêche ne m’avait pas fait cet effet 😉 Bref la raideur était bien là et si l’on ne verrouille pas correctement le poignet avec l’avant bras cela chauffe vite, la capacité d’amortissement de la canne étant assez faible. Je la déconseille donc à ceux qui lancent encore avec le poignet, une canne plus molle leur étant plus adaptée. La canne a également un peu de mal sur les très courtes distances (4-5 mètres) à se mettre en action, il faut dire que j’ai dessus la nouvelle VPT de Scientific Anglers dont la pointe est très légère, pratique pour faire les meddings et des posés en douceur mais délicate (trop) à courte distance et pour percer le vent, vraiment je n’en suis pas fan. Je pense que la canne donnée pour soie 4 est en fait une 4/5 comme me la suggérer JM51. Une soie type GPX ou Rio Gold devrait mieux lui convenir (faut que j’essaye aussi la TT dessus). La rapidité et la raideur de la canne la rend cependant très précise et directive mais c’est surtout lors du combat avec les belles truites qu’elle excelle, on peut tirer dessus et rapidement brider leur élan. En deux temps trois mouvement la truite se retrouve dans l’épuisette (à moins que le ferrage trop prompt ne lui retire la mouche de la gueule!). Du coup le plaisir de pêche avec cette machine à casser les reins des poissons sans ressent, un peu comme avec l’Hélios d’Orvis. Maintenant est-ce que je regrette mon achat, non mais je suis bien content d’avoir garder ma Winston pour les pêches plus fines à courte et moyenne distance.

Voici quelques prises qui ont succombé à l’HZS (cliquer pour agrandir):

à Bientôt.

www.domainedumoulinneuf.com

Anatomie d’une boite à mouche

Bonjour,

Cela fait maintenant 5 ans que j’ai une boîte à mouche C&F étanche à grande contenance (jusqu’à environ 900 mouches max), je n’avais jamais réussi à la remplir jusqu’à lors, perdant autant de mouches dans la saison que j’avais le temps d’en remonter l’hiver. Mais cette fois in-extremiste avant l’ouverture j’ai fini par la combler. Après près de 25 ans de pratique de la pêche à la mouche, j’ai petit à petit épuré le nombre de modèle utilisés en fonction des conditions de pêche que je rencontre sur les rivières que je fréquente: essentiellement calcaires avec une bonne population de mouches de Mai; et j’ai limité le nombre de boite pour n’en utilisé plus qu’une que je vous présente ici.

Elle est composée de 4 faces:

– 2 faces pour la pêche sous la surface

– 2 faces pour la pêche en surface (mais avec les streamers?????)

Il y a dedans quelques mouches que j’utilise pour le réservoir (streamers colorés, muppets, marabouts blanches) mais la majorité des modèles est pour la rivière. Certains modèles comme la phaisant tail olive sont montés en 4 tailles d’hameçon différents (14- 16 – 18 – 20) et 4 plombages différents pour pallier à toute les situations. Même si j’ai quelques modèles en 1 ou 2 exemplaires, la plupart sont montés en 4 exemplaires pour compenser les pertes dans une partie de pêche. Éventuellement si je sais que je vais utilisé beaucoup un modèle j’en monte encore 2 ou 3 que je mets sur le porte mouche. Les tailles d’hameçon vont du n°8 tige longe  pour les nymphes de mouche de mai et streamers au n°28 pour les micro-merdes (midges) mais la majorité des modèles vont du 12 au 20. Les hameçon utilisés sont tous sans ardillon et sont pratiquement tous des TIEMCO.

Quelques modèles m’ont été donnés (anorexiques) ou inspirés par d’autres (nymphes tressées à Serge).

Cela pourra servir de base à ceux qui débutent dans le montage et qui veulent constituer des boites (plus petites) ou une grosse comme la mienne.

Pour la pêche en noyé je monte 2 ou 3  trains de mouches déjà préparés à base de mouches noyées classiques.

Voici donc la bête avec le détail des mouches (cliquer sur les images pour agrandir) :

sèchessèches et streamersNymphes à billesNymphes

Bon montage…

www.domainedumoulinneuf.com