Meilleurs voeux

Bonjour,

Voilà encore une année qui se termine, toujours plus vite toujours plus forte. En début de saison je vous racontais mon bleues de la pêche, et bien il est bien loin. L’envie est revenue comme  au premier jour. Il faut dire que la saison a aidé. Elle a été exceptionnelle aussi bien en nombre qu’en taille de prises, en rencontres et en partages de bonheur. Car c’est bien cela qui m’intéresse maintenant. J’ai du allé deux fois à la pêche seul cette année sinon toujours avec mon fils ou des copains. L’année prochaine j’attaquerai ma 34ème saison de pêche à la mouche et il y a toujours à apprendre c’est cela qui est dingue dans cette pêche. Cette année on a beaucoup progresser sur la pêche du brochet à la mouche: montage et taille des mouches, animation, profondeur de pêche, choix des postes et horaire d’activité. Mon fils et moi avons enfin passé la barre du mètre (le « enfin » c’est juste pour moi car lui l’a fait à l’âge où moi je débutais à la mouche!) et parfois des scores de baby foot. Voici pèle mêle les plus belles prises de l’année même si finalement ce n’est sûrement pas le plus important, et le dernier film de l’année (désolé pour le timeless, un jour j’arriverai peut-être à faire fonctionner une gopro!).

Sur ce, je vous souhaite tout le bonheur pour cette nouvelle année qui va commencer avec de l’eau dans les rivières et des rêves plein la tête…….et bien-sûr n’hésitez pas à me contacter si vous voulez que je vous emmène à la pêche aux brochets, venir sur le réservoir ou s’héberger en gîtes:

à bientôt.

Yannick

www.domainedumoulinneuf.com

Saison pluvieuse, saison heureuse

Bonjour,

Après trois années de sécheresse, cette année il y a enfin de l’eau, du moins en surface car en réalité le déchargement des nappes phréatiques est un peu plus précoce que l’année dernière car il a eu un peu moins d’eau cet hiver. Les conditions climatiques pluvieuses ont favorisé les éclosions du printemps et même en ce début du mois de juillet il y a encore quelques éphémères en journée. La limite a été la transparence de l’eau sans pour autant que cela soit un inconvénient pour les grosses truites qui continuaient à gober dans les eaux sales. Du coup, cela facilitait  leur approche et corrigeait nos erreurs. Bref un début de saison exceptionnel avec énormément de  petites éphémères olives. Pour les mouches de mai la saison a commencé bien plus tard vers le 22 mai (8-10 mai d’habitude) mais a fini aussi tôt vers le 8-10 juin. Malheureusement les plus grosses émergences ont eu lieu quand l’eau était chocolat, du coup finalement peut de poissons pêchables….mais des gros! Pour l’instant il ne fait pas assez chaud pour les hannetons mais on espère un petit coup de chaleur pour les rencontrer à la tombée du jour. Il y a eu aussi plus de sedge que d’habitude même si la plupart des poissons y sont restés insensibles!

Pour les brochets, on a fait une ouverture de folie au lac de la Madine et quelques jolie poissons sur les gravières le long de la Moselle. Dommage le bon temps pour les brochets est aussi le bon temps pour les truites, difficile alors de choisir Lol!

Pour résumer ce début de saison ci-dessous quelques vidéos déjà postées dans le poste vidéos gratuites sur le net, pour les photos vous pouvez aller voir sur notre instagram warrior fly fishing team. Il y a encore des disponibilités du gîte pour septembre, vu les niveaux actuels cela promet une belle fin de saison….

Merci et à bientôt.

Yannick

www.domainedumoulinneuf.com

Commentaires fermés sur Saison pluvieuse, saison heureuse

Mes nymphes

Bonjour,

Je suis tout sauf un monteur hors-pair mais comme je pêche assez souvent je perds des mouches donc j’en monte pas mal. Je suis encore de l’école du suggestif (mon ex était de Vesoul, normal d’avoir été influencé par le sorcier). Je ne m’attarde pas sur les détails pour moi ce qui compte c’est l’allure générale. Qu’importe s’il n’y a pas le nombre de tour de fil prévu, si les spires ne sont pas jointives, ce qui essentiel c’est qu’il y ait un semblant de vie. C’est pourquoi je privilégie les dubbings bien ébouriffés aux corps lisses. C’est quand un ami moucheur qui ne pêche qu’en sèche m’a dit: "l’année prochaine je me mets à la nymphe il faudrait que tu m’en montes quelques unes comme modèles mais pas des trucs trop compliqués" que j’ai pensé que je pouvais en faire profiter tout le monde même si mes montages n’ont rien de révolutionnaire, ils ont le seul mérite d’être simples.
Voici donc toutes mes " nymphes peutes" avec un petit descriptif de montage et d’utilisation (les photos sont de ma femme):


Nymphe de March brown :

Nymphe march brown

Hameçon : TMC 100 SP-BL n°12
Queue : faisan
Cerclage : fil de cuivre
Corps : faisan
Thorax : dubbing lapin noir
Tête : bille laiton 3,5 mm (léger) ou tungstène 4 mm (lourd)
Lestage : fil de plomb
Période d’utilisation : mars-avril
Remarque:  nymphe de début de saison à utiliser principalement en nymphe au fil


Nymphe Thorax orange :
Nymphe thorax orange
Hameçon : TMC 100 SP-BL n°12
Queue : faisan
Cerclage : fil doré
Corps : faisan
Thorax : dubbing marabout orange fluo
Tête : bille laiton 3,5 mm (léger) ou tungstène 4 mm (lourd)
Lestage : fil de plomb
Période d’utilisation : avril-mai-juin

Remarque: Cette nymphe imite un alevin vésiculé, je l’utilise en nymphe au fil mais parfois aussi à vue

 

Nymphe mouche de mai :

 Nymphe mouche de mai


Hameçon : TMC 100 SP-BL n°10 ou 8
Queue : faisan
Cerclage : quile de faisan
Corps : phoque crême
Thorax : dubbing de lièvre (ou chien roux)
Tête : bille laiton 3,5 mm (léger) ou tungstène 4 mm (lourd) ou rien
Lestage : fil de plomb (nymphe au fil) ou rien (pêche à vue)
Période d’utilisation : mai-juin

Remarque:

Normal
0
21

false
false
false

MicrosoftInternetExplorer4

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:10.0pt;
font-family: »Times New Roman »;
mso-ansi-language:#0400;
mso-fareast-language:#0400;
mso-bidi-language:#0400;}

Une nymphe de mouche de mai géante pour attaquer
les très grosses truites à vue (avec juste quelques tours de plomb) ou au fil

 

Tricho à bille :

Nymphe de tricho
Hameçon : TMC 100 SP-BL n°14
Queue : coq roux (ou rien)
Cerclage : fil de cuivre
Corps : phoque crême ou chien roux
Tête : tungstène 3 ou 4 mm (lourd)
Lestage : fil de plomb
Période d’utilisation : juin-juillet
Remarque: nymphe pour pêcher les courants à la belle saison, marche très bien aussi sur les ombres

 

Nymphe Brosutti :

la brosutti
Hameçon : TMC 2499 SP-BL n°14, 12, 10 et 8
Queue : pas de queue
Cerclage : fil de cuivre
Corps : lièvre
Tête : bille tungstène 3 (léger), 4 mm (lourd) ou 5 mm (très lourd) + un bille tungtène noire (là j’ai mis du marqueur) avec quelque tour de fil orange fluo
Lestage : fil de plomb
Période d’utilisation : août-septembre-octobre

Remarque: mouche de pointe pour pêcher à deux mouches afin d’aller chercher les gros ombres dans les profondeurs. En fait c’est une imitation d’une nymphe dont je n’ai jamais vue le modèle original et c’est sur le descriptif d’un copain qui avait vu le champion du monde l’utilisée sur la basse rivière d’Ain que j’ai essayé de faire quelque chose de ressemblant!

 

Phaisant tail:

phaisant tail
Hameçon : TMC 2499 SP-BL n°18-16-14 (nymphe au fil ou pompon) ou TMC 103 BL n°17-19 (pêche à vue)

Queue : faisan
Cerclage : fil de cuivre
Corps : faisan

Thorax: lapin gris ou olive (chinchila dans les petites tailles)

Tête : tungstène 2,5 ou 3 ou 4 mm (lourd) ou rien (pêche à vue)
Lestage : rien ou fil de plomb
Période d’utilisation : juin-juillet-août-septembre-octobre
Remarque: on ne présente plus cette mouche, pour les poissons retords je ne mets pas de cerclage en cuivre

Voilà, j’ai encore pas mal de trous à combler dans ma boite à nymphe  donc je vous laisse.

Bon montage.

Hisser les voiles

L’Automne est vraiment la meilleurs saison pour aller embêter les gros bleus. Pour peu que les niveaux de soient pas trop hauts même si les premières éphèmères de cette saison n’interessent que les ombrets, les gros pépères sont dessous à l’affût de tout ce que le courant peu charrier entre les feuilles. Voilà maintenant une bonne dizaine d’année que l’ombre a été introduit sur la Chiers et il s’y est bien plu. Malgré la pollution chronique de cette rivière, fille du fer et de la sidérurgie, la population s’est développée et s’étend maintenant sur près de 20 kms. Certes les "familles" d’ombre sont encore un peu localisées mais petit à petit le moindre courant est colonisé par les plus jeunes et les plus vieux prennent du poids. Ce qui caractérise les ombres de cette rivière c’est leur embonpoint. Leur introduction a eu pas mal de détracteurs à l’époque (surtout sur la Crusnes affluent de la Chiers) car on leur reprochaient de manger  la pitance des truites. Je pense au contraire que cela a permis de redonner vie à la rivière et de coloniser des zones quasi absentes de poissons exepter des milliers de vairon et quelques énormes arc-en-ciel rescapées des empoissonnements (que je soupsonne d’ailleur de frayer). Bon trève de plaisanterie, pour rendre hommage à c’est jolis poissons voici quelques portraits tirés dimanche dernier que j’ai glissés dans un nouvel album photo dénomé Chiers:

https://yannick.gobages.net/goblog.php?op=ViewAlbum&albumId=1745&blogId=78

 

Pour ceux qui veulent rendre visite à ces poissons, je serais très heureux de les acceillirs (www.domainedumoulinneuf.fr).

mie de pain

C’est assez bizarre que pas plus de pêcheurs à la mouche ne s’intéressent à la carpe alors que sa pêche est devenue une institution avec du matériel conventionnel. Pourtant sa pêche avec un fouet présente de nombreux avantages: déjà c’est un poisson que l’on trouve partout sur le territoire français: qui n’a pas près de chez lui un plan d’eau ou un calme où elle n’est présente? C’est un poisson farouche qui se méfie de tout et sa pêche est plutôt subtile. Mon premier essai je l’ai fait avec des imitations de chironomes qui, s’ils ont l’avantage de plaire aux carpes, ne sont pas faciles à localiser en pêche à vue. Là j’ai retenté l’expérience avec une imitation de mie de pain (qui ne plait pas qu’aux carpes d’ailleurs) qui du fait de sa couleur blanche est bien visible. Sur un matériel léger, canne soie de 4 et bas de ligne en 14% ce fut un régal mais la bataille s’est éternisée (près de 40 min) un matériel un peu plus fort serait plus judicieux mais perdrait en délicatesse de poser. J’avais ouvert le réservoir l’année dernière pour les coups du soir à la carpe mais cela n’avait pas marché du fait du manque d’intérêt des pêcheurs, cette nouvelle prise me dit que c’est dommage car la carpe à la mouche c’est vraiment top. Du coup, dès qu’il fera un peu meilleur, je vais réessayer…

carpe

La gourmande a sucombé à un morceau de laine blanche:

mie de pain

à bientôt au Domaine du moulin neuf

Danse avec les truites

 Bonjour,

Après pas mal d’essais suivi d’échecs, voici la vidéo de la prise de la truite marbrée par Ben* lors de notre séjour en slovénie (cliquer sur l’image):

 Truite marbrée

http://dai.ly/atk2Dc

Avec un peu de recule, malgré les déversements intenpestifs de truite arc-en-ciel c’est une super destination pêche qui peut satisfaire beaucoup de pêcheurs à la mouche, je regrette simplement qu’il n’y ait pas une sectorisation des parcours avec et sans déversement pour orienter le pêcheur suivant ce qu’il désire ou son niveau de pêche.

*vous avez remarquer il dit "c’est ma plus grosse truite de l’année…pour l’instant", j’attends avec impatience de voir pour les 6 derniers mois…

à bientôt.

Domainedumoulinneuf.com

mai fait ce qu’il te plait

Bonjour,

Mai, le mois béni des moucheurs. Les premières mouches de mai commencent à sortir mais elles ne sont pas encore prise par les truites, mais cela ne devrait plus tarder. Pout l’instant ce sont les petites grises à corp jaunes qui font le bonheur de ces dames:

mai 7

La nature est vraiment réveillée et la rivière bien que trop basse pour la saison se pare de ces plus beaux atouts.

mai 4

Et les truites ne sont pas en reste:

mai 5

Les courants bien oxygénés sont également colonisés et il ne faut pas oublier d’y passer une petite nymphe.

mai 2

Par ces eaux assez basses, comme en été c’est parfois au pied des chutes que l’on découvre les poissons les plus actifs.

mai 1

Sur les plats et les fins de lisse les poissons sont installés en surface au grès des éclosions. Les plus beaux sont déjà méfiants et arrêtent de gober au passage de l’artificielle, si l’on voit le poisson il ne faut pas hésiter à lui présenter une nymphe il la prendra souvent beaucoup plus facilement.

mai 8

Il n’y a pas encore de coup du soir mais cela va arriver vite et les premières chaleurs font sortir les plus beaux spécimens de la rivière, les prendre est cependant une autre paire de manche….

Truite de la Crusnes

à bientôt au Domaine du moulin neuf.

 

 

Ca rigole plus!

Enfin un temps de printemps, cela fait un bout de temps que loulou me tanne pour aller pêcher le brochet, comme la Crusnes est en première catégorie, pas de problème on peut faire une ouverture avancée d’autant qu’ils doivent avoir fini de frayer. L’année dernière on avait pas eu de chance le brochet avait traversé l’épuisette (genre Oudino), l’hameçon était resté planté dans le filet et le brochet avait filé. Après avoir pêché quelques gardons à la mouche nous voilà parés pour tenter le requin d’eau douce. La pêche au vif c’est quand même plus facile pour son âge que d’envoyer un streamer taille 6/0. On a pas attendu longtemps, 5 minutes tous au plus et le bec était au bout:

Loulou pêche un brochet

 

Chacun cramponné d’un bout à l’autre de la tresse.

Il est au bout

Donc là pas d’épuisette mais une grosse main pour retirer l’animal de son élément pour ensuite se faire tripoter par deux mains beaucoup plus petites mais télement fières d’elles.

çà rigole plus!

Le môme était si content qu’il a emené une photo à l’école (son copain veut le même). Le brochet nage maintenant sous la maison…(chut!) 

Le lendemain de cette aventure (aujourd’hui quoi!) j’ai profité d’une petite éclosion pour aller dire bonjour aux filles qui sortaient vers midi. 4 se sont laissés séduires, 3 par mes nymphes et 1 en sèche. Les feuilles ne sont pas assez grosses pour bien protéger les branches qui ont donc eu droit à une décoration en règle de petites billes dorées.

Crusnes

La saison commence vraiment mais l’eau déscent vite, trop vite et ce n’est pas la petite averse reçue hier soir après un mois sans une goutte qui a changé quelque chose. En tous cas les truites brillent comme le soleil:

Nymphe 3

 Ces rescapées de l’ouverture ne sont pas bien grosses mais elles sont biens en forme.

nymphe 1

nymphe 2

Maintenant je vais pouvoir laisser ma canne montée pour pouvoir déguerpir au bord de l’eau dès que possible…

Repos

dans l’espoir de recroiser de jolies demoiselles en robe de printemps.

Truite et Crusnes

à bientôt au Domaine du moulin neuf.

 

Mars en Avril

Bonjour,

il parait que dans certaines rivières les mouches de mai sortent en juin, dérèglement climatique oblige, ici c’est mars en Avril. D’abord de bonnes giboulées d’avril ou de mars, de toute façon elles mouillent toujours, puis un rayon de soleil de suite voilé par les nuages et une petite pluie fine qui fait sortir les brunes de mars. Le fond de l’air a la même température que le fond de l’eau, environ 10°C, au plus chaud, pas de quoi se découvrir d’un fil ou laisser l’eau s’écouler dans la cuissarde (trop tard…). Les bourasques de vent font regretter d’avoir choisi la canne à mouche et la soie n°3, j’aurais pu faire comme mon collègue moins téméraire et attendre le toc dans la ligne provoquée par cette gourmande que j’avais vu gober sous les branches  mais que ma maladresse me conseilla de la laisser convoiter par plus habile que moi (et puis avec 4 chevrotines au-dessus de l’hameçon c’est toujours plus facile à lancer…). Comme quoi en début de saison elles ne sont pas regardantes sur le couvert. Bon, je me disais que j’allais passé l’après-midi à voir le rigoléto de la ligne voisine traisauté pendant que ma mouche brune restait plantée:

March brown

Mais les brunes çà ne comptent pas pour des p…runes, c’est bien il y en a au moins un qui suit 😉 Et donc après une énième maladresse pour laisser la place à un vers pas frileux pour un sous j’ai eu le droit à un: "elle a regobé, là juste devant moi", ni une ni deux la prochaine fois fût sur ma mouche. Pas bien grosse la belle s’en est allée:

4 avril 1

Cette prise m’a redonné du baume au coeur et le miracle se renouvellera au moins six fois dans l’après-midi (sans compter le momment où par deux fois j’avais décidé de faire du No-Catch en pêchant avec un hameçon sans pointe…) et par de jolies demoiselles:

4 avril 3

Il y en a même une qui me fera mouillé l’épuisette:

4 avril 2

Bilan de l’après-midi: toc 3 – Mouche 6…vive les brunes d’Avril.

Tiens au fait on fait l’inauguration officielle des chambres d’hôtes le mercredi 14 avril à 11h00, si vous passez vous serez les biens venus.

 

Début de saison

Bonjour,

Il y a deux saisons que j’aime particulièrement pour pratiquer la pêche à la mouche: le printemps et l’automne. L’automne a la couleur de l’ombre, le printemps celle de la truite. Quel plaisir de leurrer en sèche ou en nymphe des poissons en pleine forme pas tatillons pour un sous et qui ont une pêche d’enfer. Rien à voir avec ces truites amorphes du mois d’Août qui pissent dans leur froque dès qu’ils entendent siffler la soie. En ce momment pas de fioriture: un gobage, un poser, un ferrage, une cabriole, soit cela se décroche soit c’est dans l’épuisette, une petite photo et retour à l’eau. Le plus dure étant d’être au bord de l’eau au bon momment car les éclosions sont fugaces mais avec un peu d’habitude on sait à dix minutes près quand les bisous viendront percer la surface de l’eau. Attention, le bouchés sont rares et si vous tourner la tête au mauvais momment…loupé, parfois il faut attendre de longue minutes avant de revoir le cerceau se reformer. Bon assez parlé, je laisse la place à ces dames en "mode printemps":

 truite1

truite 3

truite 2

truite 6

truite 5

truite 7

Truite 5

truite 8

truite 8

Pour ceux qui veulent rendre visite à ces belles à partir du 10 avril: www.domainedumoulinneuf.fr

Commentaires fermés sur Début de saison